Pourquoi un plan climat ?

Le changement climatique est une réalité scientifique. Il est donc urgent de généraliser, à l’échelle du territoire, la mise en place de politiques adaptées. L’action locale est une réponse à cette problématique et les collectivités territoriales ont un rôle à jouer.

Le climat change, ça urge !

L’effet de serre est l’une des causes les plus connues du réchauffement climatique. Ce phénomène physique est démontré depuis le XIXe siècle mais c’est seulement en 1985 que l’on a pu prouver que la composition de l’atmosphère avait un effet sur le climat. Il est désormais établi que, depuis 1960, l’augmentation des gaz à effet de serre (GES) est de 40 %. Cette augmentation est essentiellement due à la consommation de pétrole, gaz ou charbon (ce qu’on appelle les énergies fossiles). Au total, depuis 1900, la température moyenne terrestre s’est élevée de 1 degré. L’activité humaine est donc bien responsable du changement climatique.

Penser global, agir local

En 1988, un groupe d’experts internationaux (le GIEC) est créé. Ces scientifiques affirment que la température va continuer à augmenter au cours de ce siècle. Le climat change plus rapidement que ce qu’il devrait.

Puisque le climat n’a pas de frontières, ce combat nécessite une collaboration internationale. L’Union européenne a opéré une distribution de ses objectifs au sein des différents pays membres. Pour la France, il s’agissait de stabiliser ses émissions au niveau de 1990. Pour ce faire, un plan d’action national a été adopté en 2004 et révisé en 2006. C’est lui qui instaure les plans climats territoriaux.

Les collectivités contribuant de façon directe à environ 12 % des émissions nationales de GES, elles doivent donc les réduire. Elles peuvent agir au travers de leurs compétences directes (bâtiments, équipements publics, politique des déchets, transports collectifs…) et de leur responsabilité légale d’organisation et de planification (plan local d’urbanisme, schéma de cohérence territoriale, plan de déplacements urbain,…).

Les collectivités sont au premier niveau de l’autorité publique, L’Agglo est donc au plus près des autres collectivités, des entreprises et de vous. Car c’est tous ensemble que nous devons agir pour lutter contre le changement climatique.

La sphère privée représente 50 % des émissions de GES. C’est donc l’affaire de tous, et nous pouvons faire beaucoup. Artois Comm. met en place de nombreux outils pour vous aider.